On appelle les cocottes minutes cette cocotte de grand-mère qui a servi depuis 1950. Et c’est vraiment le cas, sauf qu’elle a été évolué et transformée en autocuiseur.

La vieille cocotte de mamie

C’est vrai que quand on parle de la cocotte, on pense à cette bonne vieille soupée de grand-mère que nous mangeons le visage fondu dans un grand bol. Mais on s’en souvient également de cette grande marmite qui ne quitte jamais la cheminée et avec une louche même à ses côtés pour ceux qui en a encore envie. Aujourd’hui, on appelle cette vieille marmite, des cocottes en fonte et elles sont exceptionnellement utilisables pour savourer une bonne cuisine bien saine. On peut toujours trouver les cocottes minutes,mais sous un modèle un peu plus évolué, surtout au niveau du couvercle qui contient les minuteurs et les soupapes. Un autocuiseur a complétement les mêmes fonctionnements, mais seulement, ils sont disponibles en plusieurs tailles.

A bon usage de la cocotte-minute

Auparavant, il suffit de suivre la recette, de régler le temps de cuisson et la cuisine se fait aussi aisément sans surveillance. C’est encore le cas pour les autocuiseurs, mais avec une cuisson précise.

Choisir une cocotte-minute

Premier critère à prendre en compte est de bien vérifier la qualité de la cocotte, surtout au niveau de son couvercle. Il est important que le couvercle couvre bien la cocotte pour que la vapeur ne s’échappe que sur la soupape. Ensuite, vérifier bien à l’extérieur du couvercle pour que cela soit encore flexible afin que la chaleur puisse bien se partager en toute homogénéité. Ensuite, on vérifie les boulons si c’est bien fixé. Un autre détail important à vérifier également, c’est la marque du fabricant. Il est plus rassurant d’acheter des produits locaux que ceux qui viennent de l’étranger. Comme en Europe, les produits de la norme européenne sont marqués par le sigle CE et quand elle suit la norme française, elle a le sigle NF, et c’est aussi simple que cela de vérifier les détails de sa carte d’identité.

Choisir sa manière de cuire les repas

Pour une cocotte-minute, il est important de savoir qu’il ne faut pas trop remplir la cocotte, mais juste le tiers de sa contenance. On parle d’eau et de tout son contenu, avec des légumes secs, on rajoute un quart de litre d’eau, car les aliments gonflent beaucoup. Il faut attendre que la vapeur dégage avant de soulever le couvercle. Et ce point est vraiment important, car c’est de cette imprudence que les gens sont souvent blessés à l’utilisation des cocottes minutes. Vous n’avez pas besoin de vérifier à chaque minute votre cuisson, il suffit de régler la soupape au bon temps et vous mangerez un plan savoureux.

Mon avis sur les cocottes autocuiseurs

Personnellement, j’aime bien donner de l’amour dans la cuisson des repas. C’est pour cela que je ne commande jamais de repas tout fait. Vous savez, faire la cuisine n’est pas une corvée, car il faut prendre le temps de bien préparer les ingrédients ainsi que suivre la recette. La cocotte respecte chaque cuisson des ingrédients que l’on passe à son intérieur. J’ai été impressionné par trois modèles de cocotte-minute Seb qui n’est plus une nouvelle marque pour tout le monde, et c’est un label qui répond à la norme internationale des cocottes même. Les modèles en vogue viennent de Seb P4411406 pour 8l de capacité, donc idéale pour une famille nombreuse, en plus, le panier à vapeur et une livre de recettes sont livrés avec. Tandis que le Seb P4624800 a une cuve en acier et des poignets parfaitement fixes, et dispose également un fonctionnement Smart et Tasty. Or, le dernier modèle est le Seb P4371406 avec quatre programmes, facile à manier, qui vous permet de cuire un plat du roi en quelque temps seulement.

Beaucoup de gens ont peur d’utiliser la cocotte minutes, sauf qu’avec un bon usage, on ne craint rien.